Transplanter un arbre

La principale chose à garder à l'esprit est le soin des racines.

La belle canopée que nous souhaitons tous dépend d'un système racinaire sain et fonctionnel.

Ainsi, lorsque vous déterrez un arbre à transplanter, prenez autant de racines que possible. Un arbre avec une grande couronne mais peu de système racinaire sera sévèrement stressé après une transplantation. Certaines espèces (comme le caryer et le chêne) ont un système racinaire particulièrement important.  Pour minimiser le stress de la transplantation et la nécessité d'un arrosage supplémentaire, il est préférable de choisir un arbre plus petit afin de pouvoir prélever une plus grande partie du système racinaire.

 Etape par étape

 1. Creusez un espace suffisamment grand pour contenir la motte de votre arbre (racines + terre).

2. Gardez la motte (racines + terre) intacte afin que les racines ne se séparent pas du sol.

3. Enveloppez la motte dans un sac en plastique pour la déplacer et la stocker afin d'éviter qu'elle ne se dessèche.

4. Travaillez par temps calme, nuageux, frais et humide pour éviter la déshydratation de l'arbre.

5. Gardez l'écorce au-dessus et les racines sous terre pour éviter la pourriture de l'écorce et la déshydratation des racines.

6. Arrosez votre arbre nouvellement transplanté.

C'est une erreur courante de surfertiliser.  Dans notre bio-région, les faibles niveaux de nutriments ne constituent tout simplement pas une menace majeure pour votre arbre transplanté.  Si vous devez fertiliser, évitez les engrais qui ciblent la croissance des feuilles (généralement au détriment de la réhabilitation des racines). Qu'il s'agisse d'une plantation ou d'une transplantation, les soins aux arbres sont en grande partie les mêmes.

N'oubliez pas vos racines! 

 

Passer à l'action

J'agis!
Nouveautés
Inscrivez-vous comme bénévole
Faire Un Don
Devenez un donateur mensuel

Restez connecté•e avec nous