Intervention d'Ecology Ottawa sur l'audit du PDCC

For English, click here.

Lors de la réunion du 10 juin du Comité de vérification du Conseil municipal, notre Coordonnateur de programme William van Geest a fait une intervention sur la vérification du Plan directeur sur les changements climatiques (PDCC) de la ville afin d'exprimer notre soutien à la vérification et d'aborder certaines de ses faiblesses (pour en savoir plus sur la vérification du PDCC, consultez notre résumé). Veuillez lire notre intervention ci-dessous, ou simplement la regarder ici.

La vérification sera soumise à l'ensemble du Conseil le 25 juin. Nous vous invitons à suivre cette réunion et, entre-temps, à contacter votre conseiller pour lui faire part de votre soutien en faveur d'une action climatique décisive à Ottawa !


Je vous remercie de me donner l'occasion de m'adresser à vous au nom d'Ecologie Ottawa.

Nous éprouvons de la reconnaissance pour l'audit du plan directeur sur le changement climatique (PDCC). Pour mettre en œuvre un plan correctement, il est impératif de procéder à des vérifications occasionnelles, et peu de questions sont plus préoccupantes que les changements climatiques. En fait, nous préférerions davantage de rapports : les inventaires de gaz à effet de serre, par exemple, sont en retard, comme le reconnaît l'audit lui-même. En outre, nous n'avons pas encore vu de mise à jour du PDCC pour 2023, et nous sommes déjà en juin. Une fois de plus, cet audit est donc le bienvenu, même s'il présente des lacunes, dont je mentionnerai certaines.

Mais parlons d'abord du contenu de l'audit. Il confirme les affirmations d'Ecologie Ottawa.

L'une d'entre elles est le manque de financement. En novembre dernier, nous avons demandé au Comité de l'environnement et du changement climatique d'augmenter le financement du PDCC. Les 5 millions de dollars prévus dans les deux derniers budgets de la ville, bien que ce soit un début, sont bien insuffisants. Bien qu'il y ait eu d'autres investissements dans des parties spécifiques du plan, comme les bus électriques, beaucoup de ces investissements sont ponctuels et même avec ces investissements, nous ne pourrions pas être proches des 687 millions de dollars annuels que le plan demande.

Cela soulève l'une des lacunes de l'audit : nous ne devrions pas avoir besoin d'imaginer comment nous nous débrouillons avec les investissements. Ces chiffres devraient figurer dans l'audit. Cela est d'autant plus important que les dépenses du PDCC permettront en fin de compte de réaliser des économies substantielles : les économies et les recettes annuelles nettes étaient censées dépasser les investissements annuels dès 2032, avec un rendement net de 87,7 milliards de dollars pour l'ensemble de la collectivité d'ici à 2050. Sommes-nous sur la bonne voie avec ces projections ? Rien ne prouve que ce soit le cas, mais nous n'en savons rien. Et le fait de ne pas le savoir signifie que nous ne savons pas ce qui est nécessaire pour rattraper le retard, ni les investissements beaucoup plus importants que nous devrons finalement payer de manière réactive parce que nous n'avons pas dépensé de manière proactive.

L'audit a également mis en évidence un "décalage" entre le PDCC et les souhaits du Conseil. Cela est en partie lié à la décision prise par le Conseil en décembre dernier - à laquelle le personnel et des groupes comme Ecologie Ottawa se sont opposés - de concentrer nos efforts sur les émissions des entreprises, même si elles ne représentent que 4 % de nos émissions totales. Il n'est pas étonnant que la direction pense que nous n'atteindrons pas nos objectifs en matière d'émissions de la collectivité, soit les 96 % restants.

Toutefois, l'audit n'a pas mis en évidence le décalage entre la volonté du Conseil et le public. Les personnes habitant à Ottawa soutiennent fermement l'action en faveur du climat. Par exemple, notre pétition sur l'action climatique de l'été dernier, alors que la fumée des incendies de forêt recouvrait notre ville, a reçu 1 200 signatures, et 600 autres courriels ont été envoyés au maire Sutcliffe et aux conseillers. De plus, la motion que je viens de mentionner a été rejetée, ce qui signifie que les personnes habitant à Ottawa n'ont pas eu l'occasion de s'adresser à la commission à ce sujet. 

Toujours en ce qui concerne le décalage entre le Conseil et le public, il est étrange que l'audit ait pris comme point de référence le mandat des priorités du Conseil, puisqu'il n'a incorporé aucune contribution du public. Le point de référence aurait dû être le plan officiel, qui a fait l'objet d'une vaste consultation publique et a même été approuvé par la province.

En ce qui concerne la durée des priorités du Conseil, nous pensons que l'audit interprète un aspect de manière incorrecte. Il observe que les priorités ne mentionnent pas l'atténuation des émissions de gaz à effet de serre, mais seulement l'adaptation au climat. Or, les priorités préconisent une ville "verte et résiliente", et le terme "verte" implique nécessairement l'atténuation des émissions de gaz à effet de serre. [Il est vrai que c'est en partie la faute des priorités, qui devraient utiliser un langage précis]. Nous craignons que si l'interprétation des priorités par l'audit est autorisée, elle puisse servir d'excuse pour ne pas atténuer les GES, ce qui est bien sûr un élément crucial de l'action climatique. Je demande donc au personnel de confirmer que le terme "vert" dans les priorités inclut effectivement le terme "atténuation".

Enfin, la réponse de la direction aux sept recommandations de l'audit est d'une lenteur inacceptable. Nous devons nous attendre à un cadre de gouvernance au quatrième trimestre de cette année, à un cadre de priorisation au deuxième trimestre de l'année prochaine, et à une stratégie de financement et de ressources au quatrième trimestre de l'année prochaine. Je pense que vous conviendrez que cela ne correspond pas à l'urgence climatique déclarée par le Conseil en 2019. Nous demandons instamment que des mesures soient prises à la mesure de la grave menace que représente le changement climatique.

Je vous remercie pour votre attention.

Articles récents

Partager cette page

Passer à l'action

Nouveautés
J'agis!
Inscrivez-vous comme bénévole
Faire Un Don
Devenez un donateur mensuel

Restez connecté•e avec nous