Orientations peu ambitieuses pour le budget 2024

For this post in English, click here.

Le 5 septembre, le Comité des finances et des services organisationnels du Conseil municipal d'Ottawa s'est réuni pour discuter de la forme du budget de 2024 - également connu sous le nom d'" orientations budgétaires ". Il s'agissait de la première étape officielle et publique des délibérations sur le budget, qui sera présenté au Conseil le 8 novembre. Les orientations ont été approuvées avec des votes favorables par le maire Mark Sutcliffe et 11 conseillers après une présentation du personnel de la ville et des interventions publiques.

Au cours de cette réunion, des décisions ont été prises qui ont d'importantes répercussions sur les capacités financières d'Ottawa au cours de l'année à venir. Tout d'abord, une augmentation maximale de 2,5 % des taxes municipales a été fixée. Sachant que c'est grâce à cette taxe que la Ville d'Ottawa obtient la majeure partie du financement de ses services essentiels, il s'agit d'un budget contraignant. Alors que nous sommes confrontés à une aggravation des crises du climat, du logement et du coût de la vie, un budget d'austérité peinera à relever les défis de l'année à venir.

Les impacts des changements climatiques sur notre environnement naturel n'ont pas été abordés lors de cette réunion qui a duré cinq heures. Au début, le personnel de la Ville a mentionné des chutes de neige et des précipitations nettement supérieures à la moyenne, ainsi que les coûts de nettoyage des résidus du derecho de 2022. Ils ont présenté ces éléments comme la raison pour laquelle le budget 2023 devrait être déficitaire. Cette discussion n'a toutefois pas tenu compte du fait qu'avec l'aggravation des effets du changement climatique, ces phénomènes ne sont pas une exception, mais une nouvelle normalité. Les données scientifiques sont incontestables : dans un avenir prévisible, nous assisterons à des phénomènes météorologiques de plus en plus extrêmes, tels que les tempêtes torrentielles et les tornades qu'Ottawa a connues cet été, et avec eux les conséquences sur nos infrastructures, notamment les dommages causés aux logements et aux terrains publics, les débordements d'eaux pluviales et d'eaux usées et les dégradations des transports en commun.

Malgré le fait que cette réunion ait été organisée à la première heure du matin, la première semaine après l'été, plusieurs organisations et individus ont offert des interventions publiques qui ont permis de mieux comprendre les besoins de la Ville. Les jeunes membres de la communauté et Ville d'Ottawa ont évoqué les améliorations à apporter au service et à l'accessibilité des transports publics dans la ville. Les interventions des délégués ont fait état d'un service peu fiable et de frais de transport parmi les plus élevés au Canada, ce qui signifie que les transports à Ottawa ont besoin d'améliorations rapides. Pourtant, les orientations budgétaires proposées indiquent une réduction du budget des transports en commun, ainsi qu'une augmentation des frais de transport. Cela ne fera qu'inciter davantage de personnes à cesser d'utiliser les transports en commun et à utiliser des véhicules privés, qui sont l'un des plus grands contributeurs individuels aux émissions de carbone dans la ville, ou à annuler leurs déplacements.

Dans l'ensemble, les orientations budgétaires ont été approuvées par le Comité des finances et des services organisationnels par 9 voix pour (les conseillers Luloff, Dudas, Gower, Tierney, Brockington, Kitts, Darouze, Curry et le maire Sutcliffe) et 3 voix contre (les conseillers King, Leiper et Menard). Bien qu'il soit encore possible pour le Conseil de prendre des engagements fermes en faveur de la justice climatique et de la responsabilité environnementale, il s'agit d'un budget austère et peu ambitieux qui laisse peu de place aux actions décisives et rapides que nous attendons de la part de nos élus.

Vous pouvez vous impliquer de multiples façons et faire savoir au Conseil ce que vous attendez du budget. Du 13 septembre au 27 octobre, vous pouvez compléter ce questionnaire pour dire à la Ville ce qu'elle doit prioriser dans le projet de budget 2024. En outre, les conseillers municipaux animeront des séances de consultation publique. Enfin, il y aura des réunions continues le 3 octobre et le 7 novembre du comité des finances et des services organisationnels, où vous pourrez faire entendre votre voix. Découvrez ce site web ou envoyez un courriel à Écologie Ottawa pour plus d'informations.

 

Gemma Patey est organisatrice communautaire pour la campagne Respirer sainement d'Écologie Ottawa.

Articles récents

Partager cette page

Passer à l'action

J'agis!
Nouveautés
Inscrivez-vous comme bénévole
Faire Un Don
Devenez un donateur mensuel

Restez connecté•e avec nous