Les membres du CECC invités à un webinaire sur l'incineration

For English, see here.

Le 8 avril, nous avons envoyé une lettre aux membres du Comité de l'environnement et du changement climatique (ECCC) du Conseil municipal, les invitant à assister à un webinaire sur l'incinération. Ce webinaire arrive à point nommé : Le Conseil envisage l'incinération pour traiter les déchets d'Ottawa, car le personnel de la Ville a prévenu que la décharge du chemin Trail - qui reçoit actuellement la majorité des déchets d'Ottawa - se remplira bientôt si l'on s'en tient à l'approche actuelle.

Écologie Ottawa a participé à un webinaire similaire le 3 avril dernier, qui a été éclairant et qui donne à réfléchir. L'incinérateur peut sembler prometteur : nous transportons nos déchets par camion, nous les incinérons pour produire de l'électricité et nous nous débarrassons des cendres résiduelles. Si cela semble trop simple, c'est que ça l'est.

Voici quelques-uns des signaux d'alarme soulevés lors de ce webinaire :

  • Émissions de gaz à effet de serre : les partisans de l'incinération soutiennent qu'elle produit moins d'émissions de gaz à effet de serre que les décharges, mais c'est parce que les rapports omettent des informations importantes.
  • Incitations à la production de déchets : l'efficacité des incinérateurs diminue avec le volume incinéré, et les contrats exigent souvent des volumes déterminés, ce qui ne nous incite pas à réduire les déchets.
  • Toxification : malgré les dispositifs de contrôle de la pollution, les incinérateurs continuent de rejeter de nombreux polluants qui contaminent l'air, le sol et l'eau, et pénètrent même dans la chaîne alimentaire.
  • Production d'électricité : si les partisans des incinérateurs affirment qu'ils peuvent produire de l'électricité, ils le font de manière inefficace, et les décharges (y compris celle du chemin Trail) disposent également de cette capacité, voire d'une capacité excédentaire.
  • Coût : les incinérateurs sont souvent coûteux, et leurs coûts réels dépassent souvent les coûts prévus ; les coûts d'entretien sont également élevés.
  • Déchets résiduels : les incinérateurs produisent toujours des déchets - des cendres résiduelles - qui doivent non seulement être éliminés, mais qui sont également très toxiques.

Ottawa a commis une énorme erreur avec le fiasco Plasco. Il est essentiel que le Conseil prenne une décision éclairée cette fois-ci, que ce soit pour notre écosystème, l'air que nous respirons et la nourriture que nous mangeons, ou pour une bonne gestion de nos impôts.

Vous pouvez lire notre lettre aux membres de l'ECCC ci-dessous (envoyé en anglais). Pour plus d'informations sur ces webinaires, voir ici ; et sur l'incinération, consultez cette page de démystification, cette fiche d'information (PDF) ou cette recherche (disponsible seulement en anglais, malheureusement).

 

Articles récents

Partager cette page

Passer à l'action

J'agis!
Nouveautés
Inscrivez-vous comme bénévole
Faire Un Don
Devenez un donateur mensuel

Restez connecté•e avec nous