Aidez à façonner le règlement sur la marche au ralenti de la Ville d'Ottawa!

For English, please click here.

 

La Ville a récemment annoncé qu'elle réexaminait son règlement sur la marche au ralenti. Nous sommes excités à l'idée de pouvoir l'améliorer afin de réduire nos émissions et d'améliorer la qualité de l'air dans nos communautés. Voici ce que vous devez savoir.

En quoi consiste le règlement sur la marche au ralenti ?

Ce règlement vise à limiter la marche au ralenti inutile des véhicules afin de lutter contre la pollution atmosphérique, de réduire les émissions de carbone et de contribuer à un environnement plus propre et plus sain.

La Ville a mis en œuvre son règlement sur la marche au ralenti le 1er septembre 2007. Ce règlement vise à limiter la marche au ralenti inutile des véhicules afin de lutter contre la pollution atmosphérique, de réduire les émissions de carbone et de contribuer à un environnement plus propre et plus sain. Le règlement interdit actuellement aux conducteurs de faire tourner leur véhicule au ralenti pendant plus de trois minutes au cours d'une période donnée de 60 minutes lorsque la température est entre 5°C et 27°C. Cependant, il n'y a pas de limite de temps lorsque la température est en dehors de cette gamme, et il y a quelques exceptions même à l'intérieur de cette gamme.

Pourquoi un règlement sur la marche au ralenti ?

Le règlement aurait plusieurs avantages potentiels s'il était bien appliqué. Premièrement, il atténuerait les émissions de gaz à effet de serre et aiderait Ottawa à atteindre ses objectifs en matière de climat. Deuxièmement, il réduirait la pollution atmosphérique en général, ce qui améliorerait la santé publique. Cela est particulièrement vrai dans les endroits où il y a beaucoup de monde, comme les écoles ou les centres communautaires. En outre, la limitation de la marche au ralenti réduit la consommation de combustibles fossiles, ce qui se traduit par des économies.

 

Qu'est-ce qui devrait changer ?

En ce qui concerne les recommandations spécifiques, nous suggérons ce qui suit :

  • Durée: Réduire le temps de marche au ralenti autorisé de 3 minutes à 1 minute rendrait le règlement plus facile à appliquer, car les agents des règlements municipaux n'auraient pas besoin d'attendre aussi longtemps. Jusqu'à présent, l'application du règlement a été notoirement faible.
  • Température: Bien que la portée actuelle de la température s'aligne sur les recommandations de Ressources naturelles Canada, nous pensons que le personnel de la Ville devrait la revoir pour se conformer aux meilleures lignes directrices en matière de santé publique.
  • Autres exemptions: Le règlement actuel prévoit certaines exemptions, notamment pour la conduite de véhicules en cas d'embouteillage, de problèmes mécaniques ou de conditions météorologiques extrêmes. Les véhicules d'urgence, les véhicules agricoles, les véhicules de transport en commun et les équipements spécialisés sont également exemptés. (Les dispositions générales sont ici.) Nous pensons que le personnel devrait revoir ces exemptions, notamment en ce qui concerne les véhicules de la Ville, afin de déterminer si elles sont toutes nécessaires.
  • Zones scolaires: Nous demandons expressément qu'aucune des exemptions ne s'applique aux zones scolaires, car le système respiratoire des enfants est particulièrement vulnérable à la pollution de l'air, et que des panneaux de signalisation soient placés dans les zones scolaires pour en informer les conducteurs. En effet, la Ville devrait poursuivre la mise en place de Rues scolaires partout où cela est possible, car cela fait la promotion non seulement de la santé respiratoire, mais aussi de la sécurité des enfants. 
  • Autres zones sensibles: La Ville devrait envisager d'autres zones où se trouvent des personnes vulnérables (foyers pour personnes âgées, terrains de jeux, centres communautaires, zones à forte circulation piétonne) et y interdire également la marche au ralenti, en complétant la signalisation à l'intention des conducteurs.
  • Revenus: Nous demandons vivement que tout revenu provenant de l'application de la loi soit affecté aux programmes et initiatives de la Ville qui contribuent à atteindre l'objectif de réduction de la dépendance à l'égard de la voiture, comme les Rues scolaires ou la modération du trafic, ou encore le budget du Plan d'action pour la sécurité routière.
  • Délais d'intervention: La Ville devrait revoir ses protocoles d'application de ce règlement, en particulier en ce qui concerne les délais d'intervention, car cela joue un rôle important dans les faibles chiffres d'application, et le règlement a été appliqué sur la base de plaintes.
  • Frais: Nous estimons que l'amende actuelle de 500 $ est appropriée et nous recommandons de ne pas l'augmenter, car cela pourrait dissuader les agents des règlements de l'appliquer.
  • Analyse des coûts: Lorsque la Ville effectue son analyse des coûts, elle devrait inclure les impacts sur la santé percutants de la pollution de l'air.
  • Éducation: La Ville devrait envisager une campagne d'éducation pour sensibiliser non seulement aux règlements, mais aussi au fait que la marche au ralenti augmente les émissions de GES, la pollution de l'air et les problèmes de santé respiratoire, et que la réduction de la marche au ralenti contribue à rendre la ville plus agréable et plus vivable.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Le Conseil municipal a demandé au personnel de revoir le règlement sur la marche au ralenti et de consulter le public à ce sujet. Nous vous encourageons fortement à nous faire part de vos réflexions sur le règlement par le biais de ce sondage, qui est ouvert jusqu'au 15 mars 2024.

 

Articles récents

Partager cette page

Passer à l'action

J'agis!
Nouveautés
Inscrivez-vous comme bénévole
Faire Un Don
Devenez un donateur mensuel

Restez connecté•e avec nous