Participez au Plan de gestion des déchets solides d'Ottawa !

For a version in English, click here.

La Ville d'Ottawa est en train de réviser son Plan de gestion des déchets solides (PGDS) et sollicite l'avis de la communauté. Ce plan orientera la façon dont nous traiterons les déchets solides au cours des 30 prochaines années. Veuillez lire les recommandations que Waste Watch Ottawa et Ecologie Ottawa ont élaborées et faites part de vos commentaires à la Ville avant le 7 mars !

Vue d'ensemble

Les Ottaviens produisent actuellement environ 300 000 tonnes de déchets résidentiels par an, qui sont collectés soit sous forme de déchets à éliminer, soit détournés de l'élimination grâce aux programmes de recyclage et de bacs verts. Au fur et à mesure que notre population augmente, les déchets que nous produisons augmentent eux aussi, pour atteindre environ 500 000 tonnes en 2050. La manière dont ces déchets sont gérés a des répercussions importantes sur le changement climatique, la société et les finances, et constitue le point central du plan directeur de la ville en matière de déchets solides (PGDS), sur lequel le conseil se prononcera en juin.

Où en sommes-nous ?

La mauvaise nouvelle est que nous produisons collectivement trop de déchets et que nous utilisons les programmes de recyclage et de poubelles vertes beaucoup moins que nous ne le devrions. Environ 45 % de ce qui se trouve dans les ordures ménagères et les déchets multi-résidentiels devrait être recyclé ou mis dans les bacs verts. C'est en partie pour cette raison que le site d'enfouissement de la ville approche rapidement de sa capacité et devrait fermer dans 10 ans, en 2034.

City of Ottawa waste receptacles

Image : Récipients à déchets de la ville d'Ottawa (crédit : Waste Watch Ottawa).

Malheureusement, Ottawa a sous-investi pendant de nombreuses années dans la gestion des déchets. Cette situation est évidente lorsqu'on la compare à celle de la plupart des autres municipalités, qui dépensent plus de deux fois plus par ménage qu'Ottawa. Le niveau des dépenses d'investissement et de fonctionnement d'Ottawa n'est pas un signe d'efficacité et de programmes bien gérés, mais plutôt un signe de sous-investissement, de négligence et de faible engagement politique à l'égard de cet élément clé de l'infrastructure municipale. Ottawa doit se rattraper.

Comparison of solid waste costs across peer Canadian municipalities

Image : Comparaison des coûts des déchets solides dans les municipalités canadiennes homologues (crédit : Ville d'Ottawa).

La "vision zéro déchet"

La ville s'est engagée à adopter une vision zéro déchet en juin 2021 et à respecter la hiérarchie de gestion des déchets (voir l'image), en mettant l'accent sur la réduction et le détournement, ainsi que sur la minimisation de l'élimination. Le plan de gestion des déchets urbains est l'occasion de faire de cette vision une réalité et de faire en sorte que le conseil municipal respecte ses engagements.

Zero Water International Alliance

Image : Zero Waste International Alliance: Working Towards a World Without Waste

50 actions du PGDS

Le projet de PGDS présente quelque 50 domaines et programmes d'action, allant de l'utilisation de la digestion anaérobie (explication dans ce PDF) pour traiter les déchets de la poubelle verte, au renforcement de la promotion et de l'éducation, en passant par le ciblage de déchets spéciaux tels que les matériaux de construction et de démolition.

Presque toutes les actions citées dans le projet de PGDS doivent être mises en œuvre et, surtout, être correctement financées et soutenues à long terme. Il est particulièrement important d'adopter des pratiques municipales normalisées de gestion des déchets en mettant en œuvre un programme de sacs et d'étiquettes payants pour les utilisateurs de poubelles afin d'encourager une utilisation accrue des programmes de recyclage et de poubelles vertes. La décision du Conseil en juin 2023 de rejeter les recommandations du personnel pour un programme de sacs / étiquettes a été un coup dur pour les objectifs du PGDS. La collecte facile et "gratuite" des déchets doit cesser.

Décharge ou incinérateur ?

La décision relative à la gestion des déchets résiduels doit être guidée par une politique et des investissements durables en matière de réduction et de réorientation des déchets. Dans le cas d'une décharge, il existe une incitation intrinsèque à gérer la capacité et la durée de vie de l'installation. À l'inverse, un incinérateur devra être alimenté par un approvisionnement régulier et garanti en déchets et les opérations seront régies par des contrats à long terme qui pénaliseront toute réduction de la production de déchets. Le conseiller Jeff Leiper (quartier de Kitchissippi) s'exprime de manière convaincante sur ce point dans cet extrait d'une récente réunion du Conseil.

Le projet de PGDS suggère qu'en agissant sur les plans actuels de réduction et de détournement des déchets, le transfert approuvé par le Conseil de Trail Road de 60 000 tonnes par an de petits déchets commerciaux, plus l'approbation espérée d'une nouvelle capacité sur le site, pourrait prolonger la décharge de 14 année supplémentaire, de 2034 à 2048. Toutefois, il reste encore beaucoup à faire pour augmenter encore la capacité d'élimination.

The Durham York incinerator

Image : L'incinérateur de Durham York (crédit : Durham York Energy Centre)

Quel en sera le coût ?

Malgré quatre années de travail, certains éléments essentiels manquent au projet de PGDS, ce qui entravera la compréhension et le débat publics. À l'heure actuelle, il n'existe pas de plan financier à court, moyen ou long terme pour soutenir la mise en œuvre du plan, et il n'y a pas d'analyse des incidences des actions présentées sur les GES. Une analyse planifiée de la mise en décharge, de l'incinération et du traitement mixte des déchets résiduels ne sera pas disponible avant 2025. 

Quelle est la marche à suivre ?

La priorité absolue doit être de s'attaquer énergiquement à nos piètres performances actuelles en matière de gestion des déchets, d'atteindre des taux de réacheminement des déchets comparables à ceux des principales municipalités, de prolonger la durée de vie de la décharge du chemin Trail et de réduire les émissions de gaz à effet de serre liées à la gestion des déchets.

Voici quelques recommandations d'action spécifiques :

  1. Faire de la réduction des déchets et du détournement des déchets de l'élimination comme point tourant de toutes les politiques et opérations de gestion des déchets.
  2. Soutenir la vision "zéro déchet" du Conseil municipal de juin 2021 en rejetant l'incinération des déchets comme option pour la gestion des déchets résiduels.
  3. Augmenter les budgets d'investissement et de fonctionnement pour remédier au sous-financement historique de la gestion des déchets par la ville et financer correctement les actions prioritaires en matière de réduction et de réorientation des déchets, de recyclage et de déchets organiques.
  4. Augmenter la capacité actuelle de la décharge du chemin Trail afin de prolonger sa durée de vie le plus longtemps possible, de détourner les matériaux et de restreindre l'accès des petits chargements commerciaux.
  5. Déployer activement le service de poubelles vertes dans les immeubles résidentiels afin d'améliorer le détournement des déchets organiques.
  6. Mettre en œuvre la digestion anaérobie pour les déchets organiques des bacs verts afin d'optimiser la récupération des ressources.
  7. Réexaminer le rejet par le Conseil, en 2023, d'un programme de sacs et d'étiquettes et mettre en œuvre un programme de paiement par l'utilisateur pour remédier à la faible participation aux bacs verts en bordure de rue, et mettre en œuvre un programme de collecte des déchets de sacs transparents.
  8. Mettre en place des programmes visant à récupérer les déchets encombrants et spéciaux tels que les meubles ménagers, les matelas, les appareils électroniques, les matériaux de construction et de démolition résidentielle et les textiles.
  9. Quadrupler le financement de la promotion et de l'éducation afin d'égaler les dépenses par ménage nettement plus élevées de la plupart des municipalités, et faciliter les visites scolaires à la décharge du chemin Trail Road Landfill.
  10. Inclure une section spécifique sur la réduction des déchets textiles dans le plan directeur sur les déchets solides, y compris un programme pilote de ramassage des textiles en porte-à-porte et une campagne d'éducation du public.

N'hésitez pas à envoyer vos commentaires à la ville et, bien sûr, à ajouter les vôtres ! Le sondage de la Ville est ici.

Écologie Ottawa a élaboré ces recommandations en partenariat avec Waste Watch Ottawa. Waste Watch Ottawa s'efforce de réduire les déchets et d'améliorer les pratiques de gestion des déchets de la ville d'Ottawa et de contribuer à l'écologisation de la ville en soutenant l'élaboration de programmes de réacheminement des déchets nouveaux et améliorés.

Articles récents

Partager cette page

Passer à l'action

J'agis!
Nouveautés
Inscrivez-vous comme bénévole
Faire Un Don
Devenez un donateur mensuel

Restez connecté•e avec nous